From 1 - 10 / 15
  • Digitalisation des tronçons à partir des fichiers rasters de la BD PARCELLAIRE® - © IGN 2007. A l’intérieur d’une commune, un tronçon est une portion d’itinéraire correspondant : - A une unité foncière (une ou plusieurs parcelles contigües appartenant à un même propriétaire) dans le cas d’un statut foncier privé - A une dénomination de voie dans le cas d’un statut foncier public

  • Trois types de zones humides sont déterminés dans le SAGE de la Lys, approuvé par Arrêté Préfectoral du 20 septembre 2019 (disposition 6.1) : › Zones dont la qualité, sur le plan fonctionnel et de la biodiversité, est remarquable et pour lesquelles des actions particulières de préservation doivent être menées (Carte 30). › Zones où des actions de restauration/réhabilitation sont nécessaires (Carte 31). › Zones qui permettent le maintien et le développement d’une agriculture viable et économiquement intégrée dans les territoires, et la préservation des zones humides et de leurs fonctionnalités (issues du PMAZH Artois-Picardie) (Carte 32). Les zones humides à enjeu agricole correspondent aux zones qui permettent le maintien et le développement d’une agriculture viable et économiquement intégrée dans les territoires, et la préservation des zones humides et de leurs fonctionnalités. Ces zones sont issues du Plan de Maintien de l’Agriculture en Zone Humide de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie. Echelle d’utilisation : 1/25000 maximum. Cette carte ne constitue pas une délimitation des zones humides au titre de la police de l’eau, ni des zones humides utilisées pour l’agriculture.

  • Trois types de zones humides sont déterminés dans le SAGE de la Lys, approuvé par Arrêté Préfectoral du 20 septembre 2019 (disposition 6.1) : › Zones dont la qualité, sur le plan fonctionnel et de la biodiversité, est remarquable et pour lesquelles des actions particulières de préservation doivent être menées (Carte 30). › Zones où des actions de restauration/réhabilitation sont nécessaires (Carte 31). › Zones qui permettent le maintien et le développement d’une agriculture viable et économiquement intégrée dans les territoires, et la préservation des zones humides et de leurs fonctionnalités (issues du PMAZH Artois-Picardie) (Carte 32). Les zones humides à préserver correspondent aux zones dont la qualité, sur le plan fonctionnel et de la biodiversité, est remarquable et pour lesquelles des actions particulières de préservation doivent être menées. Le SAGE édicte une règle visant à préserver ces sites (Règle n°1 Préservation et restauration des zones humides). Echelle d’utilisation : 1/25000 maximum. Cette carte ne constitue pas une délimitation des zones humides au titre de la police de l’eau.

  • Trois types de zones humides sont déterminés dans le SAGE de la Lys, approuvé par Arrêté Préfectoral du 20 septembre 2019 (disposition 6.1) : › Zones dont la qualité, sur le plan fonctionnel et de la biodiversité, est remarquable et pour lesquelles des actions particulières de préservation doivent être menées (Carte 30). › Zones où des actions de restauration/réhabilitation sont nécessaires (Carte 31). › Zones qui permettent le maintien et le développement d’une agriculture viable et économiquement intégrée dans les territoires, et la préservation des zones humides et de leurs fonctionnalités (issues du PMAZH Artois-Picardie) (Carte 32). Les zones humides à restaurer correspondent aux zones où des actions de restauration/réhabilitation sont nécessaires, pour que la fonctionnalité des milieux soit optimale en matière de gestion de l’eau et de biodiversité. Echelle d’utilisation : 1/25000 maximum. Cette carte ne constitue pas une délimitation des zones humides au titre de la police de l’eau.

  • Ensemble des pluviomètres exploités pour la prévention des inondations sur le bassin versant de la Lys par le SYMSAGEL

  • Les berges d’un cours d’eau peuvent subir différentes altérations : érosion, affaissement, piétinement par le bétail (dû à l’absence de clôtures), dépôts de déchets, présence d’Espèces Exotiques Envahissantes (EEE). Cette base de données permet d’identifier les altérations sur les berges de la Lys, de la Laquette et de leurs affluents, qui feront l’objet d’actions de restauration et d’entretien dans le cadre du Plan de Restauration et d’Entretien (PRE) Lys-Laquette.

  • Ces zones sont définies dans le SAGE de la Lys, approuvé par Arrêté Préfectoral du 20 septembre 2019 (disposition 10.1). Les zones humides et Zones Naturelles d’Expansion de Crues contribuent à la préservation du risque inondation. Lors des crues, elles permettent de réduire la vitesse de propagation et la quantité de l’eau vers l’aval, dans les secteurs les plus vulnérables aux inondations : l’eau s’étale sur ces zones, s’infiltre dans le sol et alimente les nappes. Le règlement du SAGE édicte une règle de préservation des CNEC : « Règle n°2 Préservation et restauration des champs naturels d’expansion de crues », à laquelle est associé la cartographie. Echelle d’utilisation : 1/25000 maximum. Cette carte ne constitue pas une délimitation des zones humides ni des zones inondables.

  • Stations hydrométriques sur le bassin versant de la Lys (SYMSAGEL). Ces stations permettent de mesurer directement ou indirectement le débit ou les hauteurs d'eau des cours d'eau.

  • Un Programme de Restauration et d’Entretien (PRE) de cours d’eau est un document de planification pluriannuel établi de manière globale et cohérente à l’échelle des sous bassins versants qui composent le bassin versant de la Lys. Un PRE vise à définir les actions nécessaires en matière de restauration et d’entretien avec pour objectif un rétablissement ou un maintien de la qualité et de la fonctionnalité des cours d’eau. Cette base de données correspond au linéaire de cours d'eau couvert par chaque PRE du bassin versant de la Lys.